imaglogo.jpg - 8225 Bytes
Ressources en Développement
Les psychologues humanistes branchés !

Coeur rauque

Inspiré par ce que vivent les psychothérapeutes en intervention post-traumatique.

| Avant d'imprimer ce poème | Mise en garde | D'autres textes poétiques! |



Au centre même
de mon ouverture muette
vous déversez
l'inimaginable.

Silence moelleux pour faire résonner
vos cris les plus aigus
et vos sanglots les plus purs.
Mains chaudes et fermes
pour extraire
de votre moelle altérée
et de vos os endommagés
toute trace de poisons
et de secousses fatales.

Chaque atrocité étalée à mon oreille
s'enfonce sous ma chair rebelle.

Mes larmes sont illégitimes.
Je les gèle donc
en petites perles aussi dures qu'opaques.
Et comme le mercure échappé,
je n'arrive plus à les concentrer
pour me libérer
à grands coups de pleurs.

Vos images
me tranchent le coeur en lamelles vivantes
et je n'ai aucun cri
comme les vôtres
pour le cicatriser.
Mes hurlements s'agglutinent aux cordes vocales
me paralysant du chant au rire.

Je vous écoute à coeur ouvert
même si mes livres me conspuent de le faire.
C'est ainsi que je trouve
le regard
et la parole
pour vous,
la mère évidée par la douleur du fils pendu
pour vous,
l'homme écrasé par les yeux sanglants d'un copain
pour l'enfant sacrifié à la sombre folie
pour le soldat brûlé aux quatre coins du coeur
...


Avec insouciance
je sculptais vos récits
à même mes vertèbres.

Je me porte plus fine
ainsi, mais chavirante.
Je me porte plus haute, aussi
le coeur grossi
mais parfois,
je crains de m'effondrer dans la noirceur.


Michelle Larivey
24 février 1997





Tous droits réservés © 1997 par Michelle Larivey